Orchidée

by La Maison H.

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $7 CAD  or more

     

1.
2.
3.
04:41
4.
5.
03:35
6.
03:43
7.
04:53

credits

released May 17, 2019

Marilyne Allard
Voix

Denis Ferland
Voix, guitares, lap steel, batterie, percussions

David Valentine
Basse, voix

Paroles et musique : Denis Ferland
Arrangements : La Maison H.

Enregistré et réalisé par Denis Ferland au Studio Le Hublot, Hiver 2018.
Mixage : Denis Ferland, David Valentine
Mastering : Louis Morneau / True Sound Mastering
Gravure vinyle : Philip Gosselin / Le Lab Mastering

Graphisme, logo et illustration : Charles Montpetit
Photos : Marie-Claude Meilleur
Révision linguistique des textes : Véronique Boily

Nous remercions :
Nos familles, Studio Le Hublot, Charles Montpetit, Véronique Boily, Marie-Claude Meilleur, Louis Morneau, Philippe Renault (Mauvaise Influence).
Merci aussi à :
Éric Gagné pour ta généreuse aide financière.
Marc Chartrain, Francis Veillette et Tiburce Perlau pour votre aide précieuse lors de la genèse de ce projet. Votre collaboration à la pré-production a généré des idées d’arrangements qui se retrouvent dans certaines chansons de ce disque.

© 2018 Denis Ferland (SOCAN) ℗ 2018 L’Autre Terre.
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

license

all rights reserved

tags

about

La Maison H. Montreal, Québec

Membres :
Marilyne Allard :
Voix

Denis Ferland :
Voix, Guitares, batterie-percussions

David Valentine :
Basse, voix

La Maison H. mélange le folk électrique à des ambiances dénudées, sombres et psychédéliques. Les propos introspectifs et métaphoriques sont inspirés du cheminement de l’humain dans le contexte tourmenté de la société urbaine.

Illustrations : Charles Montpetit
... more

contact / help

Contact La Maison H.

Streaming and
Download help

Track Name: Étourdissements
Étourdissements

Il y a le feu qui nous attend
Et les souvenirs qu’on revend
Ma chérie, tu me manques si fort
Mais y a du travail à tribord

Après les désirs, il y a le vide
Trois claques endorment l’esprit candide
Pour survivre au jour, faut supplier le sommeil
Demain cognera plus fort que la veille

Étourdissements et mal de terre, l’époque est toute à l’envers
Ces corps jetés aux vidanges par des prédateurs étranges
Je suis rempli d’effroi, es-tu comme moi ?

Pendant ce temps, une masse abrutie
Se nourrit aux canons instantanés
Dépendance, peux-tu geler mon cœur ?
À tout prix je cherche un sauveur

Paroles et musique : Denis Ferland © 2018
Track Name: Le vétéran
Le vétéran

Aviateur et militaire
J’étais dans l’armée du tonnerre
J’ai vu brûler un pays en deux heures
En pleine nuit, piégé par un grand leurre

Je conduisais des condors géants
Crachant des flammes aux cerfs-volants
J’ai renversé quinze navires en deux heures
J’ai vu aussi des milliers perdre les leurs

Et puis un trois décembre
Lors d’un vol de routine
Jaillit à contre-jour
Un furieux cavalier
Qui réduisit mon vaisseau
En un feu de tristesse

Ma vie, j’ai voulu si souvent
T’éteindre comme ultime châtiment
Ne plus purger toutes mes blessures de guerre
Cramer la honte qui me regarde derrière

Mais je rêve aussi d’être immortel
Pour chérir mes enfants jusqu’au ciel
En oubliant mes médailles et mes honneurs
Sans m’effondrer au son d’un réacteur


J’ai un volcan dans ma chair
Un foyer brûlant mais sans lumière
Je regrette tout, mes sœurs, mes frères


Paroles et musique : Denis Ferland © 2018
Track Name: Le vent tourne en trois secondes
Le vent tourne en trois secondes

Corvées de jour
Splendeurs nocturnes
Duels de tourments et d’ivresse

Les constellations
Deviennent ogives
On se méprend sur une étincelle

Nos corps chauds cousus
Gardiens des calamités
Car le vent tourne en trois secondes
Du sable dans tes yeux, c’est immonde

Tu as franchi
Les plus hauts pics de neige
T’acharnant pour défier l’avalanche

Tes seins qui autrefois
Espéraient mes lèvres
Désormais bravent le tropique de l’enfer

Mes bras de réconfort
Te protègent des tentacules
Car le vent tourne en trois secondes
Du sable dans tes yeux, c’est immonde

Les songes d’un enfant
Laissés sur le banc du train-train
Car le vent tourne en trois secondes
Du sable dans tes yeux, c’est immonde
C’est immonde

Paroles et musique : Denis Ferland © 2018
Track Name: Orchidée
Orchidée

Cheveux noirs tombent sur tes épaules parfumées
Une orchidée sur mes lèvres, je te sens, te déshabille
On fait un voeu ? Voici le mien :
Te voir nue, durant toutes mes vies ultérieures

Liqueur des étoiles, la lune éclaire tes seins
Tes hanches se dévoilent, me montrent le chemin

Tes pupilles aux mille mystères
Elles brûlent ma peau à cent degrés
À chaque regard que tu poses
Sur mon corps effervescent
Je te bois à l'éternel
À jamais, attiser les frissons de nos chairs mortelles

Liqueur des étoiles, la lune éclaire tes seins
Tes hanches se dévoilent, me montrent le chemin

Tes yeux noirs je devine sous tes paupières sereines
Une orchidée sur mes lèvres je savoure ton baiser

Paroles et musique : Denis Ferland © 2018
Track Name: Astéries
Astéries

Me vendrais-tu un peu d’ombre?
Ici, y a trop de lumière.
Garde-moi un peu d’ombre
Avant qu’il n’en reste plus.

Gavée par des éclairs,
Chaque star éclaire et célèbre
Sa célébrité.
Nos yeux, à coups d’halogènes,
Hyperactifs ou obèses,
Sont surexposés.

Me vendrais-tu un peu d’ombre?
Ici, y a trop de lumière.
Garde-moi un peu d’ombre
Avant qu’il n’en reste plus.

Peux-tu me regarder
Même si autour y a des gens
Qui brillent plus que moi?
Ces millions de lampadaires
Sous leurs néons, le néant
Efface les étoiles.

Pourtant, les astéries vivent en profondeur
Et dans l’océan,
On ignore la vanité.

Chez nous, la vie est sous vide : aride, inhabitée
Puisque dans ma ville
Beaucoup de coquillages sont abandonnés
Par leur colimaçon.

Me vendrais-tu un peu d’ombre?
Ici, y a trop de lumière.
Garde-moi un peu d'ombre
Avant qu’il n’en reste plus.
Avant qu’il n’en reste plus.

Paroles et musique : Denis Ferland © 2018
Track Name: Sabotage
Sabotage

C’est quoi ce vacarme , ce sabotage?
Le torrent après la dernière goutte
Une rumeur que tu conçois ton propre naufrage
La grande déroute

Alors que brûle ton nid, tu es déjà en vol
Perpétuel migrateur
Nomade hébergeant dans ton cœur
Un étranger, une cellule folle

C’est quoi ce vacarme , ce sabotage?
Le torrent après la dernière goutte
Une rumeur que tu conçois ton propre naufrage
La grande déroute

Une manie que t’entraînes depuis l’enfance
Quelle troublante rengaine!
Une phobie sans mesure et malsaine
Qu’on devine tes souffrances

Parfois au creux de tes rêves, sans avertir tu déménages
Là où le silence brûle comme un poisson mort sur la plage
Quand une femme peut lire tes yeux
à l’abandon tu jettes son ancre
Sans tourner la tête tu décampes à travers le feu
Vers un nouvel avion
Pour éviter les turbulences

C’est quoi ce vacarme , ce sabotage?
Malgré tant de gens qui s’emballent
Pour ton talent, pour cette veine
Pour ton étoile


Paroles et musique : Denis Ferland © 2018

If you like La Maison H., you may also like: